Apple ou Samsung, quelle marque de téléphone faut-il choisir ?

iphone-5-vs-galaxy-s4-2115955Le marché des Smartphones reste un marché où se disputent deux principaux acteurs : Apple et Samsung. Chaque firme revendique de fournir à sa clientèle le meilleur Smartphone, en termes de technologies, de design et d’ergonomie.

Evidemment, pour choisir entre  Apple et Samsung en termes de téléphones, une comparaison entre la gamme Iphone et la gamme Galaxy s’impose. Pour ce faire, la comparaison se basera sur le design,  les systèmes d’exploitation et l’appareil photo. Afin de faciliter la comparaison, un Iphone 5S et un Samsung Galaxy S4 seront les modèles à considérer.

Samsung présente une smartphone avec une coque principalement en plastique. L’apparence générale reste très proche à celle du précédent S3. Le dos du téléphone est amovible, contrairement à son concurrent de chez Apple. Un écran tactile, full HD,  de 5 pouces, caractérise le Galaxy S4. Le smartphone d’Apple et l’iPhone 5s, est doté d’un écran tactile HD de 4 pouces. L’appareil est enveloppé par une coque monobloc. Ainsi, auprès des clients, la coque en plastique joue en la défaveur du Galaxy S4. Toutefois, il se rattrape sur son écran plus large et la possibilité de changer de batterie en cas de défaillance de celle-ci, grâce à son dos amovible.

L’iPhone 5S fonctionne sous iOs 7. Le système iOs se distingue par la multitude des applications disponibles, spécialement conçues pour le smartphone d’Apple. Elégance et facilité d’utilisation caractérise l’iOs 7. Quant aux Galaxy S4, son système d’exploitation se trouve être l’Android Jelly Bean. Celui-ci ayant fait l’objet de plusieurs mises à jour depuis sa sortie en 2012, dispose également de nombreuses fonctionnalités. Toutefois, sur les performances, l’iOs devance l‘android, notamment sur les multitâches. De plus, il est possible maintenant pour un iPhone de partager, via une connexion WiFi et une connexion Bluetooth, ses fichiers multimédias. Toutefois, l’android Jelly beans reste plus intuitif et plus précis sur le système de notifications. En d’autres termes, bien qu’ayant une longueur d’avance sur son concurrent, le système d’exploitation Android est en train de perdre du terrain face à l’iOs.

Le Galaxy S4 est équipé d’un appareil photo principal de 13 megapixels au dos et d’un appareil sur la façade écran. Il est possible de prendre des photos simultanément, avec les deux caméras. La fonctionnalité Eraser permet d’effacer un élément sur la photo. L’Iphone 5S dispose en revanche d’un appareil photo de 8 megapixels. La fonction True Tone améliore la qualité des images. Des filtres sont disponibles sur le téléphone pour modifier les photos. Il faut noter que l’iPhone 5S et le Galaxy S4 disposent tous deux d’un système de rafale qui permet de prendre plusieurs photos d’un coup, et d’en choisir la meilleure parmi elles.

Comment payer moins de charges avec le statut auto-entrepreneur ?

Pour ceux qui désirent créer leur propre entreprise, plusieurs régimes s’offrent à eux : SARL, EURL, auto-entrepreneur et bien d’autres encore. Le statut d’auto-entrepreneur se caractérise par ses facilités administratives et ses avantages fiscaux, ce qui séduit plus d’un entrepreneur. Toutefois, sur ce dernier point, bien que l’auto-entrepreneur ne soit pas assujetti à l’impôt sur le revenu, il a à payer les charges sociales. L’auto entrepreneur ne facture pas la TVA sur ses ventes, mais parallèlement, il supporte les TVA que ses fournisseurs lui prélèvent. De ce fait, la question comment payer moins de charges en tant qu’auto-entrepreneur prend tout son sens. Les lignes ci-après apportent des éléments de réponse à cette interrogation.

Payer moins de charges en jouant sur les heures de travail

Les charges sociales constituent l’essentiel des charges à payer pour tout entrepreneur. Pour l’auto-entrepreneur, c’est d’autant plus compliqué puisqu’il ne dispose pas forcément des ressources pour s’acquitter de ces obligations. Une première astuce est de considérer les heures de travail comme heures complémentaires, et non en heures supplémentaires. Il faut souligner que les heures complémentaires ont le même taux que les heures conventionnelles de travail. Ainsi, cette technique fera payer moins de charges salariales.

Se conformer aux limites de nombres de salariés

Une partie des charges salariales est réglementée par le nombre de salariés de l’entreprise. Se conformer à ces dispositions aidera grandement l’auto entrepreneur à maitriser ses charges. La cotisation pour l’aide au logement deviendra vite une grosse charge si le nombre des employés est supérieur à 20.

Favoriser les contrats aidés

Les contrats aidés concernent les personnes ayant des difficultés à trouver un emploi. En décidant de recruter ces personnes, l’auto-entrepreneur bénéficiera d’une aide financière de l’Etat. Cependant, en contre partie, l’employeur garantit la formation du contractuel dans son établissement. Dans la pratique, certaines charges sociales font l’objet d’une aide forfaitaire, ce qui allègera significativement le budget de l’entrepreneur.

Trouver une solution pour éviter le gaspillage

Le gaspillage a un cout. En effet, les ordinateurs qui restent allumés, l’utilisation abusive de papiers notamment pour les photocopies et les impressions, les lumières non éteintes, sont autant d’exemple de gaspillage qui grossissent inutilement les charges mensuelles de l’entrepreneur.

Mettre en place une politique d’assiduité

Un taux d’absentéisme élevé coute cher à l’auto entrepreneur. En effet, l’assiduité des employés est essentielle pour la réussite de l’objectif et pour garder les clients. En d’autres termes, absentéisme signifie non réalisation des objectifs, perte de clients et par conséquent, perte d’argents.

Sous-traiter certaines tâches

Il est possible que certaines tâches représentent des charges trop importantes si elles sont exécutées localement. Dans ce cas, le fait d’externaliser ces travaux peut contribuer à diminuer les charges de l’auto-entrepreneur. De plus, le sous traitant étant un professionnel, l’entreprise bénéficiera certainement d’une meilleure prestation. En outre, le personnel affecté à ces tâches pourra collaborer dans d’autres activités de l’entreprise.

Conseils et astuces pour acheter son premier bien immobilier

conseils-et-astuces-pour-acheter-son-premier-bien-immobilier-2Les nouveaux venus se demandent souvent si des astuces existent pour bien choisir son tout premier bien immobilier. Dans la pratique, les conseils se résument souvent à évaluer le moment d’achat, à évaluer ses capacités financières et son financement, et à bien définir le type de bien immobilier à acquérir.

Évaluation des critères d’achat

Il s’agit ici du premier critère à prendre en compte avant de se lancer dans cet investissement. La pratique veut que l’investisseur étudie l’opportunité d’achat en premier lieu. En effet, pour l’achat d’un bien destiné à être une habitation, il faut au minimum y demeurer entre 7 et 8 huit ans pour que cela soit rentable. Avec le contexte actuel qui nécessite beaucoup de déplacements professionnels, il est judicieux de prendre en compte la possibilité ou non d’occuper ce bien immobilier assez longtemps, pour qu’il soit intéressant financièrement. En outre, il faut également estimer si la location n’est pas plus avantageuse que l’achat d’un bien immobilier. Un autre conseil à suivre et d’estimer la valeur réelle de l’immobilier dans le secteur, où l’on souhaite s’investir. Il arrive souvent que les prix ne reflètent pas la valeur exacte des biens. Enfin, évidemment, l’investisseur doit pouvoir disposer des ressources nécessaires au moment où il se décide pour l’achat.

Disposer une bonne stratégie de financement

Si l’investisseur envisage d’emprunter auprès des établissements de crédit, il devra néanmoins disposer d’un certain capital. En effet, ces organismes prêtent plus facilement, si l’investisseur fournit un apport personnel pour financer son achat. Ensuite, l’investisseur se doit de déterminer sa capacité de prêt. Dans la pratique, la totalité des mensualités de remboursement ne devrait pas dépasser les 33 % des revenus de l’investisseur. Dans le cas contraire, ce dernier risque d’avoir des difficultés dans sa vie quotidienne. Par ailleurs, l’investisseur doit se renseigner sur les assurances, qu’il est tenu de payer pour ses prêts. En outre, il faut trouver qui propose le taux le plus intéressant pour l’emprunt. Il se doit de procéder à une comparaison des offres venant de divers établissements de prêt. Enfin, l’investisseur devra tenir compte des frais d’accès à la propriété avant de prendre en main son bien. Toutefois, il faut rappeler que certaines ont été mises en place pour aider justement ceux qui investissent dans l’immobilier : prêt à taux zéro, prêt familial ou prêt conventionné.

Bien définir le type de bien à acheter

Ici, l’investisseur devra se décider s’il achète un bien neuf ou ancien. Bien que l’immobilier neuf attire naturellement les investisseurs, il ne faut pas oublier que celui-ci reste plus onéreux à acquérir. Quant aux biens anciens, il n’est pas rare que ceux-ci nécessitent des travaux de réhabilitation ou de rénovation. Tout dépend du budget de l’investisseur dans ce cas. Ensuite, il faut déterminer si l’achat portera sur une maison, un appartement ou un studio. Encore une fois, le budget et les préférences de l’investisseur entrent en jeu dans le choix du bien. Puis, il faut considérer la situation géographique où se trouve le bien en question. En effet, cela impacte fortement la valeur du bien. Le prix du mètre carré peut largement varier d’un secteur à un autre. Enfin, la présence des jardins, ascenseurs, ou terrasses, peut être significative sur le prix.

Pourquoi investir dans l’immobilier ?

pourquoi-investir-dans-limmobilier-6634090Plus sûr que le placement financier, l’immobilier est devenu un moyen d’investissement intéressant autant pour les investisseurs que pour les particuliers. Par ailleurs, pour acquérir un bien immobilier, tout dépend des opportunités et des possibilités financières.

Les bonnes raisons pour investir dans l’immobilier

Actuellement, beaucoup sont en quête de meilleurs placements possibles pour l’avenir de leur famille, pour assurer leur vie de retraités ou pour compléter leurs revenus. Il n’y pas d’âge pour devenir bailleur ou se constituer une propriété. S’investir dans le neuf ou dans l’ancien, chacun fait son choix en fonction de son budget. L’investissement immobilier est un type de placement sûr et très prisé actuellement, constituant immédiatement un patrimoine viable. Celui-ci pourra servir aussi pour les générations futures. Pourtant, il faut bien étudier et analyser les principaux éléments et connaître les différents dispositifs afférents à l’acquisition des biens immobiliers avant de se lancer. Selon la loi Duflot, l’acquéreur d’un immobilier locatif neuf peut bénéficier d’une réduction de 18 % de son prix de revient sur 15 ans. Si l’acquéreur envisage de mettre sa propriété meublée en location, il est stipulé dans la loi Censi-Bouvard qu’une réduction d’impôts de 11 %, avec une récupération de TVA à 19, 6 %, est possible. Par ailleurs, le montant des avantages à accorder varie considérablement en fonction du statut du bailleur (LMP ou LMNP). De nombreux avantages fiscaux précisés dans la loi « Monuments historiques » peuvent être bénéficiés si l’acheteur souhaite acquérir un logement ancien classé patrimoine historique (ou marqué dans l’inventaire subsidiaire des édifices historiques). Il en est de même pour l’acquisition d’un logement dans un immeuble ancien en zone protégée (Loi Malraux). Il est plus qu’évident que l’administration des biens fonciers soit laborieuse, mais les avantages qu’elle procure sont nombreux.

Les meilleures façons d’investir dans l’immobilier

À l’heure actuelle, de plus en plus d’entrepreneurs se lancent dans le milieu immobilier qui procure le maximum de profit. Nombreux particuliers s’intéressent également sur ce fait de vouloir constituer leur propre demeure. Le but est de profiter de son augmentation de valeur avec le temps, ainsi que de jouir des avantages fiscaux. En effet, le bien immobilier est non-amortissable, comme l’or. Plus le temps passe, plus sa valeur augmente. Ce qui implique que pour investir à bon escient, un immobilier procure beaucoup plus d’avantages. Pour gagner en productivité, plusieurs manières afin de mieux investir dans l’immobilier existent. En achetant différentes sortes de biens immobiliers (appartement, immeubles, propriétés à l’étranger, bureaux ou locaux commerciaux…), deux stratégies d’investissement sont possibles. La plupart des investisseurs achètent des biens immobiliers pour les revendre. D’autres préfèrent les acquérir pour y vivre ou bien, pour les mettre en location. Avec un bien immobilier locatif, se renseigner est important car bénéficier des avantages sur les loyers que sur les dépenses, en cas de rénovation, peut aider largement. En effet, outre le bénéfice fourni par la location des biens, le propriétaire gagne également sur l’augmentation progressive de ses patrimoines. En bref, les raisons qui peuvent pousser à s’investir dans l’immobilier sont nombreuses, en termes de rendements ou avantages fiscaux.

Paris sportifs : Comment maximiser les chances de gain ?

sportsbetting-3751355Les paris sportifs sont très cotés aujourd’hui, surtout avec l’augmentation sans cesse des sites de paris. Les gains de plus en plus conséquents en sont principalement la cause. Toutefois, pour maximiser la chance de gagner, quelques règles sont à suivre.

Miser sur des petites sommes pour commencer

Apprendre et maîtriser les techniques pour maximiser la chance de gagner demandent du temps. Il est préférable pour un débutant de jouer la prudence en ne risquant que peu d’argent au début. Ce conseil est également valable pour un parieur expérimenté qui se hasarde sur un nouveau type de pari sportif. Évidemment, le temps aidant, le parieur pourra risquer de miser un peu plus puisque petite mise rime souvent avec gain modeste.

Trouver le maximum d’informations

Dans le cas d’un pari hippique, il faut se renseigner sur les chevaux en ligne, l’historique des jockeys, la nature et l’état général de l’hippodrome. Un pari sur un match opposant deux équipes doit tenir compte des joueurs en question, des victoires passées de chaque équipe, et de l’expérience des entraîneurs entre autres. Dans ce cas-ci, il faut parier sur des équipes ayant à peu près le même niveau.

Parier sur les sites légaux

Pour protéger ses mises et ses gains, le parieur sportif a tout intérêt à effectuer ses paris sur les sites légaux en France et reconnus par l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne). Ces sites doivent fournir une licence en bonne et due forme pour proposer ce type de prestations. De plus, ils octroient des remboursements des mises initiales ou des bonus.

Bien choisir son bookmaker

Le bookmaker est un intermédiaire qui aide le parieur à maximiser ses chances de gains lors des paris sportifs. À cet effet, le bookmaker conseille le parieur sur le type de pari à jouer, cherche les paris ayant des gains rapides et moins aléatoires. Des comparatifs existent sur Internet pour aider le parieur à sélectionner un bon bookmaker. Cependant, les bookmakers proposant des côtes trop élevées doivent susciter la vigilance. En somme, un bon bookmaker est un organisme légal et autorisé et dont les côtes reflètent vraiment les gains possibles du pari.

Parier de manière raisonnable

Le parieur doit prioriser les sports qui lui sont familiers. Un joueur de poker verra ses chances de gain maximisées sur un site de poker en ligne par exemple. Toutefois, quel que soit le pari entrepris, la somme investie doit toujours être considérée comme perdue avant le gain effectif. En cas de perte, il faut réévaluer le pari et revoir les côtes avant de retenter sa chance. Autrement dit, la décision de « retenter un pari » doit être mûrement réfléchie. En effet, comptabiliser ses revenus et ses pertes peut être une attitude avisée. Enfin, en cas de doute, solliciter les conseils des parieurs plus expérimentés peut maximiser les gains. En effet, il existe des forums spécialisés où des parieurs chevronnés donnent des recommandations et partagent leurs points de vue.

Diverses techniques permettent de maximiser les chances de gain aux paris sportifs. Cela dit, ils se résument à effectuer une analyse sur les paris à faire, à avoir une attitude réfléchie et à s’entourer de bons conseillers (bookmaker ou parieurs).

Les 10 Conseils pour rédiger un CV attractif

10conseils-cv-attractif-3480408Voici les 10 conseils efficaces pour présenter un CV intéressant aux recruteurs.

1. Un CV pertinent commence par les expériences

Il faut avant tout se concentrer sur la structure du CV et son contenu. Le CV est vu avant d’être lu par le spécialiste du recrutement. Donc, la première étape à faire est de se concentrer sur les expériences et les compétences. Il faut mettre en avant les parcours professionnels réalisés, et non les connaissances acquises.

2. Détailler les expériences professionnelles significatives

Pour séduire le recruteur, inutile de parler en détail de toutes les expériences effectuées. Il faut tout simplement se concentrer sur les nécessaires, en choisissant de détailler les expériences plus significatives. Le candidat doit mentionner la durée de ses expériences professionnelles, le poste occupé, l’entreprise, le secteur ainsi que les missions.

3. Connaitre le besoin de l’entreprise

En période de crise, les entreprises sont très réfléchies pour embaucher. Elles souhaitent recruter des personnes impliquées, pour contribuer au développement de leurs enseignes. En préoccupant du besoin de l’entreprise, le candidat est vu par le recruteur comme un investissement fiable et à long terme.

4. un CV customisé en fonction de l’annonce

Le primordial est le CV, mais il faut également que la lettre de motivation présente à bon escient les atouts qui se porte à l’intérêt de l’entreprise. Il s’agit de proposer des solutions, en essayant de détecter les points faibles de l’entreprise.

5. Un CV clair est un CV bref

Les termes parasites comme « en cours d’obtention… », méthodiques, rigoureux curriculum vitae… sont à éviter dans le CV. Inutiles également de donner des détails surs les formations suivies avant le bac.

6. La mise en page attractive

Pour faire bonne impression, l’utilisation des couleurs flashy est à bannir. Les couleurs sombres sont faciles à lire, avec une police sobre (Arial, Calibri ou Century Gothic). La photo ne doit pas occuper une place importante dans le CV.

7. Les limites sur les prétentions salariales

Pour ne pas refroidir le recruteur, le candidat doit mettre de côté ses exigences salariales et mentionner clairement le salaire espéré pour le poste.

8. Miser sur polyvalence

Le nombre de recrutements est limité en période de crise et donc, il faut miser sur la polyvalence pour obtenir la faveur du recruteur. En effet, les entreprises se focalisent actuellement à embaucher les candidats ayant des compétences dans plusieurs domaines.

9. être positif à tout moment

Cela est important du fait que les recruteurs ne consacrent que peu de temps dans la première lecture du CV. La meilleure solution pour rédiger un CV clair et intéressant est d’éviter les critiques, en proposant des idées pour résoudre des problèmes.

10 Veiller sur l’e-réputation

Un candidat responsable et confiant aux yeux des recruteurs est celui qui sait démontrer ses qualités et ses compétences par des vocabulaires adaptés (développer, planifier, investir…). Pour atteindre de plus en plus de recruteurs, le CV doit être visible partout (CV en ligne, CV vidéo, profils sur les réseaux sociaux…).

Les 10 chanteurs les mieux payés au monde en 2013

les-10-chanteurs-les-mieux-payc3a9s-au-monde-en-2013-9941842Chaque année, les magazines « People » révèlent le classement des chanteurs les mieux payés au monde. Chacun d’entre eux publie, selon des enquêtes et analyses, une nouvelle liste de musiciens ayant un revenu très élevé pendant les 12 derniers mois. Voici les tops 10 du palmarès annuel en 2013.

1. Madonna

La chanteuse américaine surnommée « Material Girl » se trouve au top de la liste. Elle a devancé sa concurrente Lady Gaga. En effet, la sortie de son dernier album intitulé MDNA s’est avérée être une aubaine pour la star. La reine de la Pop rayonne encore dans la liste des musiciens les mieux payés au monde, 124 millions de dollars.

2. Lady Gaga

La pop star américaine Lady Gaga se trouve dans le second classement, avec un gain de 80 millions de dollars. Lors de sa dernière tournée, la star a rapporté plus de 160 millions de dollars, mais avec une blessure à la hanche. Si elle a réussi l’ensemble de ses concerts, elle aurait pu gagner la première place.

3. Bon Jovi

Arrivé à la troisième place, le fameux groupe de rock américain Bon Jovi souligne sa réussite avec un revenu estimé à 79 millions de dollars. Grâce à ses royalties, ses partenariats publicitaires et ses concerts, la star a fait un retour triomphal sur le monde du showbiz.

4. Toby Keith

Très connu aux États-Unis, le chanteur de country américain Toby Keith regagne le devant de la scène. Au cours de l’année 2013, déjà écoulée, il a ramassé un revenu d’environ 65 millions de dollars.

5. Cold Play

Dans la suite du classement des grands magazines « People », le groupe de rock britannique Cold Play mérite la cinquième place des artistes les mieux payés, avec 64 millions de dollars.

6. Justin Bieber

À 20 ans, le jeune chanteur Justin Bieber, en plus du fait d’être le chanteur très sexy de l’année, a gagné une place dans le palmarès des chanteurs bien payés. Son arrivée au sommet parmi les tops 10 est d’autant plus spectaculaire, avec un revenu de 58 millions de dollars.

7. Taylor Swift

Étant à la fois musicienne et actrice, la jeune Américaine Taylor Swift assume sa septième place parmi les stars les mieux payées. En effet, sa carrière musicale lui a rapporté 55 millions de dollars durant l’année 2013.

8. Elton John

L’artiste mythique britannique du rock Elton John reste inébranlable, avec autant de succès, depuis sa carrière de musicien. Pour les 12 derniers mois, le chanteur a encaissé 54 millions de dollars, et prend le huitième classement du top liste.

9. Beyoncé

Avec plusieurs tournées réalisées dans différents pays, le Queen Beyoncé continue son succès dans le monde du showbiz. En effet, il s’agit d’un come-back dans le palmarès des musiciens à revenu élevé, pour la chanteuse, avec 53 millions de dollars sur son compte.

10. Kenny Chesney

Ayant presque le même revenu que Queen Beyoncé, le chanteur de Rock Kenny Chesney termine au dixième classement du palmarès, avec une somme d’environ 53 millions de dollars.

Les infractions automobiles : combien de points pouvez-vous perdre ?

Les permis à points sont apparus dans le but de limiter les accidents de la route. Il faut rappeler que lorsque tous les points d’un permis sont retirés, celui-ci devient nul. Il peut être judicieux de résumer en quelques lignes les infractions automobiles et le nombre de points à perdre correspondant. Toutefois, il faut rappeler que le cumul des points à enlever en cas d’infractions multiples ne dépasse pas les 8 points.

Les infractions coûtant 6 points

Un automobiliste peut perdre jusqu’à six points d’un coup sur son permis en commettant une des exemples d’infractions suivantes : conduite en état d’ivresse manifeste, conduite sous l’effet de stupéfiants et d’autres substances illicites, tout comme l’homicide involontaire. Le refus d’obtempérer aux autorités compétentes, le délit de fuite, l’utilisation de fausses plaques et de faux papiers, ainsi qu’un délit de fuite, peuvent également faire perdre jusqu’à 6 points sur un permis de conduire. Enfin, même cas pour tout automobiliste qui refuse de passer un alcootest, tout chauffeur conduisant un véhicule dont le permis fait l’objet d’une suspension, et tout conducteur dépassant de plus de 50 km/h la vitesse autorisée.

Les infractions coûtant quatre points

Les infractions ci-après entraînent quant à elles, un retrait de quatre points sur un permis de conduire : la circulation en sens interdit, le non-respect du panneau « Stop », du feu rouge, ou d’un clignotant. Tout dépassement compris entre 40 et 50 km/h de la vitesse maximale autorisée, la circulation en sens inverse ou la marche arrière sur une autoroute. Puis, tous les conducteurs qui circulent en visibilité réduite pour brouillard ou dans la nuit, sans éclairage, tous les conducteurs ne voulant pas céder le passage à des piétons qui désirent s’engager sur la chaussée, peuvent s’attendre tous à perdre quatre points sur leur permis, une fois arrêté par la police.

Les infractions coûtant trois points

L’usage d’un téléphone pendant la conduite, la circulation sur le côté gauche de la chaussée ou sur les bandes d’arrêt d’urgence, tout dépassement, stationnement ou arrêt dangereux, sont passibles d’un retrait de trois points sur le permis de conduire. En cas de stationnement sans éclairage dans un lieu où la visibilité est réduite, omission du port de ceinture de sécurité, dépassement de la vitesse autorisée de 30 à 40 km/h, feront perdre trois points, suite à un contrôle. D’autres cas comme le non-respect des distances de sécurité, le changement de direction sans signalement, le fait d’outrepasser les restrictions du permis est également passible d’un retrait de trois points sur le permis de conduire.

Les infractions coûtant 2 points et de 1 point

Certaines infractions comme le refus d’être dépassé, le stationnement et la circulation sur le centre de la chaussée, et un dépassement de la vitesse maximale autorisée comprise entre 20 et 30km/h entraînent une perte de deux points sur le permis. Le dépassement de moins de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée et le chevauchement d’une ligne continue coûte un point sur le permis.

Il faut tout de même rappeler que des dispositions légales fixent des modalités pour récupérer les points perdus.

Conditions générales d’Utilisations du Site

Le présent texte constitue les conditions générales d’utilisation du site accessible à l’adresse « https://www.conseils-eco.com » (ci-après dénommé le « Site »). En accédant ou en utilisant ce Site, vous êtes réputé accepter ces conditions générales et nous nous réservons le droit de refuser l’accès à tout ou partie du Site à tout utilisateur qui ne les respecterait pas. Nous vous informons que le Site est soumis au droit français, aux juridictions françaises et qu’il a pour langue officielle le français.

Propriété intellectuelle :

Le Site et chacun des éléments qui le composent (son arborescence, les marques, graphismes, textes, photographies,…) relèvent de la législation française et internationale notamment celle relative au droit d’auteur, aux bases de données et à la propriété intellectuelle.

Toute reproduction, représentation, publication, transmission, ou plus généralement toute exploitation non autorisée du Site et/ou de ses éléments engage votre responsabilité et est susceptible d’entraîner des poursuites judiciaires, notamment pour contrefaçon.

Tout lien avec ce Site doit faire l’objet d’une autorisation préalable.

Information relative aux « cookies » de navigation :

Nous souhaitons implanter un cookie dans votre ordinateur. Un cookie ne nous permet pas de vous identifier; en revanche, il enregistre des informations relatives à la navigation de votre ordinateur sur notre site (les pages que vous avez consultées, la date et l’heure de la consultation, etc.) que nous pourrons lire lors de vos visites ultérieures.