La meilleure stratégie à suivre pour trader sur le FOREX

stratc3a9gie-de-trading-sur-le-forex-7718037Le FOREX attire de plus en plus d’investisseurs actuellement. Il faut rappeler que le FOREX reste un investissement simple. Il suffit de miser sur la parité entre deux devises. Concrètement, l’investisseur aura à acheter ou à vendre une devise, selon la variation de son cours. Toutefois, une stratégie est à mettre en place pour tirer profit du FOREX. Les investisseurs expérimentés du FOREX ont chacun leur stratégie. Toutefois, la meilleure stratégie consiste à maximiser les gains, tout en limitant les risques en jeu. En effet, la plupart des nouveaux venus sont emballés à l’idée de gagner de l’argent rapidement, et n’accorde pas assez de considération au facteur risque. Dans cette optique, le money management se présente comme la stratégie la plus indiquée.

La stratégie du money management

En de termes simple, le money management permet d’éviter à un investisseur de voir son compte complètement à sec après un mauvais trade. Certains investisseurs la définissent comme la gestion de capital en trade. Il faut souligner que, sur le FOREX, l’effet de levier peut devenir la principale cause de perte pour les investisseurs. Avec le money management, l’investisseur est à même de définir à l’avance le risque maximal qu’il court à partir d’une position considérée. Ensuite, du précédent calcul, l’investisseur sera à même de placer précisément son Stop Loss, en cas de baisse des cours. Le Stop Loss est une valeur minimale du cours qui, une fois atteinte, va fermer la position. Le ratio risque/rendement est également une caractéristique du money management. En prenant l’exemple d’un stop à 10 pips et un rendement ou un objectif à 30 pips, le ratio serait de 1/3. Cela signifie qu’au moins une fois sur trois, l’investisseur devra faire un trade gagnant pour entrer dans ses frais. Il est avisé de trader sur des positions avec un ratio élevé, pour mieux faire face aux éventuelles erreurs. Enfin, les calculs du money management permettent à l’investisseur de délimiter à quel moment il va sortir d’une position. Il n’est pas toujours intéressant de sortir d’une position gagnante, par peur de perdre les gains accumulés. La décision de sortir d’une position doit en outre, prendre en compte les nouvelles informations, à l’approche de l’objectif par exemple. Toutefois, l’investisseur a intérêt à se tenir à sa propre évaluation. Il n’existe pas de règles absolues sur la sortie de position. Celle-ci peut se faire suivant le Stop ou l’atteinte de l’objectif. L’investisseur est libre de rester sur la position, bien que celle-ci ait par exemple dépassé l’objectif.

En conclusion, le money management peut être la meilleure stratégie à adopter pour trader sur le FOREX. Celui-ci peut être assimilé à une gestion du capital, car il permet d’évaluer les risques de définir un objectif et une valeur minimale, ainsi que de fixer le moment de la sortie de position.

5 conseils pour bien choisir votre sommier et bien dormir

5-conseils-pour-bien-choisir-votre-sommier-et-bien-dormir-2Pour un moment de relaxation parfaite, rien ne vaut un bon sommeil. Par ailleurs, tout dépend du confort de votre literie. Avec les différents types de sommiers en vente sur le marché, chacun peut choisir celui qui est le plus adapté à sa literie et qui lui procure plus de confort. Afin de bien dormir, voici 5 conseils pour bien choisir son sommier.

1. Choisir un modèle adapté au matelas

Comme le sommier conditionne le confort et la durée de vie des matelas, votre sélection doit se faire en fonction de vos besoins. Le sommier à lattes est un bon choix, surtout si votre matelas est en latex ou en mousse. Il améliore l’aération, le confort et la longévité du matelas. Pour ceux qui détiennent des matelas en bultex ou à ressorts, le sommier à ressort ou sommier de relaxation à ressort est plus adapté.

2. Choisir en fonction du design et du confort

Pour une literie très design, le sommier tapissier est un choix parfait. Le concept allonge la durée de vie des matelas. Quant au sommier de relaxation, il est modulable manuellement ou avec un moteur électrique, et existe en modèle à plots, à lattes et à ressorts. Pour un sommeil confortable, le sommier à plots est le meilleur. Il absorbe 1/3 du poids et des mouvements du dormeur. Il est idéal surtout pour ceux qui sont souffrants de mal de dos.

3. La qualité de soutien et la hauteur du sommier

La santé du corps et le confort du dormeur dépendent de la qualité de soutien du sommier. Vous devez donc choisir votre sommier en fonction de votre taille, de votre poids ainsi qu’en fonction de la santé de votre dos. Pour bien dormir, il est conseillé de choisir un sommier ayant un excellent soutien, de manière à ce qu’il maintienne votre corps en harmonie avec le matelas. Entre autres, vous devez privilégier le sommier plus haut pour éviter le problème de cambrure du dos, lorsque vous vous assoyiez.

4. Choisir en fonction de la matière utilisée

Pour ceux qui sont allergiques ou sensibles à la poussière, aux plumes, à la poussière ou aux acariens, l’idéal est de choisir des sommiers à lattes. En effet, ils assurent une aération maximum des matelas. Visez également que le matelas contienne de garnissage traité ou antibactérien.

5. Choisir en fonction du budget

Le sommier assure la bonne tenue de votre literie, pour garantir le confort du sommeil. Par ailleurs, tout est question de prix. Faites une comparaison. Le sommier de relaxation est le plus cher, vu qu’il assure un confort ultime. Les prix varient entre 1500 à 4 000 €. En cas de budget restreint, il est préférable de choisir les sommiers à lattes ou à ressorts, dont le prix démarre de 100 € à 1500 €. Pourtant, le prix dépend de l’équipement, de la marque, du modèle et de la qualité.

Comment choisir un Livret d’épargne ?

top-5-des-meilleurs-placements-bancaires1-4448505Les livrets d’épargnes permettent de faire des économies pour prévoir l’avenir et la retraite. Avec la pléiade de banques et d’organismes financiers qui offre un large florilège de placements, les épargnants se trouvent dans un vrai embarras du choix. Pour y voir plus clair, il faut connaitre les éléments à prendre en compte afin d’adopter le bon livret.

Généralité sur les livrets d’épargne

Les livres d’épargne sont des solutions idéales pour économiser de l’argent. Ils constituent une réserve de précaution disponible en vue d’un projet, pour prévoir la retraite, l’avenir ou bien pour faire face à des situations inattendues. Les livrets d’épargnes sont des comptes sûrs, sécurisés et disponibles, qui laissent ses titulaires disposer de leurs économies en cas de besoin. Disponibles auprès des banques traditionnelles, des banques privées et d’autres établissements financiers, ces types de comptes peuvent se présenter sous différentes formes. Réglementés ou non, toutes sortes de livrets sont des épargnes sans risques, dont les détenteurs peuvent effectuer des retraits ou des versements à tout moment, sans aucune pénalité, ni frais. Que ce soit un livret A, livret bleu, livret B, LEP (livret d’épargne populaire), LDD (livret de développement durable, compte sur livret, livret jeune, … il y a toujours des plafonds de versements. Normalement, une personne n’a le droit d’avoir qu’un seul livret réglementé. Par ailleurs, un demandeur peut avoir différents types de livrets à condition qu’il remplisse toutes les formalités nécessaires pour l’ouverture de chacun de ces comptes. Parmi ces livrets d’épargne, les comptes de livret comportent quelques exceptions. En effet, leur rémunération est fixée préalablement par l’État, et est exonérée d’impôts et de retenues sociales.

Les éléments à tenir compte lors du choix d’un livret d’épargne

En tant que comptes ouverts, les livrets d’épargnes sont des économies d’argent qui restent accessibles en permanence, et génèrent des intérêts chaque année. Lors d’une ouverture de compte épargne auprès des banques ou des organismes financiers, les épargnants recherchent les meilleurs livrets qui leur procurent plus d’intérêt. Par contre, autant l’envie de choisir le bon les tente, il faut savoir que chaque livret est adapté à un type d’investissement. En effet, l’épargnant doit sélectionner le type de compte qui correspond à ses besoins et à sa situation. Pour faire le bon choix sur les livrets d’épargnes, voici les éléments qu’on doit prendre en compte. Premièrement, le demandeur devra définir son projet d’épargne (sécurité financière, immobilier, auto, rémunération capital…). Ce premier élément va déterminer le livret qui conviendra à ses ambitions. Deuxièmement, il doit également vérifier la disponibilité d’épargne avant de se concentrer sur la rémunération. Plus précisément, si l’épargnant souhaite que son compte soit accessible (pour retrait et versement) à tout moment, il devra choisir le livret plus liquide. Entre autres, la sécurité du compte est un point à considérer lors du choix d’un livret. Comme les livrets d’épargne sont des comptes sans risque, le fonds investi est pourvu d’une garantie absolue. Vers la fin vienne la rémunération (taux brut ou net, fixe, variable ou promotionnel) ainsi que la fiscalité (réglementé ou non, exonération d’impôts, retenues sociales…).

Les bienfaits du bracelet d’équilibre sur votre Santé

bracelet-energie-positive-noir-9661548Sportif ou curieux, le sort des bracelets d’équilibre fait rage dans le monde entier. En effet, son concept de résonance, une fois en contact avec le corps, est considéré comme un vrai booster de performances et équilibres physiques. Il permet d’atténuer toutes sortes de maux. Comment ce petit accessoire simpliste peut-il affecter positivement la santé ?

Le bracelet d’équilibre

Plébiscité par beaucoup de sportifs dans le monde entier,  le Bracelet d’équilibre est un nouveau concept technologique en plein essor. Ce petit objet destiné à la performance physique est désormais disponible et cartonne partout dans le monde. Les sportifs sont les plus intéressés par son pouvoir régulateur d’équilibre et de performance. En effet, le bracelet d’équilibre est un bracelet en silicone (en caoutchouc ou en néoprène), incorporé d’un ou de deux hologrammes (en cuivre) chargés d’énergies positives et naturelles. La technologique de l’hologramme va alors incruster des fréquences électromagnétiques et les restituer de manière positive dans le corps humain, afin de l’aider à retrouver la stabilité. Il s’agit d’une médecine énergétique connue depuis l’antiquité avec les bracelets faits en cuivre, permettant d’atténuer les douleurs rhumatismales. Cette notion ancienne a été revisitée par des chercheurs pour être métamorphisée en une magnéto thérapie pour les sportifs. Porté sur les poignets, le bracelet d’équilibre est supposé améliorer la performance athlétique, en agissant sur les flux énergétiques du corps. Les tests et les démonstrations réalisés par les fabricants avec des cobayes ont montré leur preuve. D’après les témoignages, les différents types de bracelets d’équilibre permettent d’augmenter l’endurance, la force ou la souplesse. Très utilisés dans le sport de haut niveau, les bracelets d’équilibre aident efficacement les sportifs à optimiser leur capacité d’atteindre le summum de leur niveau.

Santé : les bienfaits de porter un bracelet d’équilibre

Le fait de porter un bracelet d’équilibre sur soi procure des effets positifs sur la santé. À part la maximisation de la performance physique, il est également un moyen de bien-être redoutable. Ce n’est pas étonnant qu’il soit convoité par les golfeurs, les surfeurs, les basketteurs ou les athlètes. En fait, ce n’est pas seulement un effet de mode comme beaucoup le croient. Avoir un bracelet d’équilibre sur les poignets augmente la concentration avant de passer une épreuve. En effet, il a le pouvoir de réduire les stress, l’anxiété et les douleurs. Par ailleurs, son effet peut varier d’une personne à une autre, comme chacun peut avoir une réceptivité différente. Utilisé dans les disciplines de sports intensifs, il diminue le temps de récupération après un gros effort. Maux de dos, rhumatismes, insomnies passagères, … le bracelet d’équilibre soulage beaucoup de douleurs et affectent positivement la santé de ce qui le porte. Tout s’explique par le fait que le contact magnétique apporté par l’hologramme dégage des ondes positives agissant directement sur le corps et l’esprit. En effet, ces composants magnétiques ont la vertu d’atténuer les douleurs musculaires ou articulaires. Les personnes ayant des troubles de la circulation sanguine ou des problèmes de tensions ont ressenti une amélioration de leur état de santé en portant en permanence un bracelet d’équilibre.

En savoir +

Conseil pour que votre premier rendez-vous amoureux soit un succès

Lors du premier rendez-vous amoureux, mieux vaut ne pas donner place à l’erreur. Pour beaucoup, la première rencontre est semblable à une épreuve d’examen ou d’embauche. A ce moment précis, la femme et l’homme se jugent sur la façon de s’habiller, de se tenir ou de parler, entre autres. Il est totalement normal d’avoir peur de rater sa présentation. Pas de panique, les solutions existent. Voici quelques conseils pour entamer une belle histoire d’amour dès la première rencontre.

1. Restez positif

Réussir son premier rendez-vous amoureux est important pour montrer qu’on est à la hauteur de ce qu’attendait son partenaire. L’angoisse de ne pas être au top, la peur de faire un faux pas, le stress, ce jour est un test qui peut tracasser jusqu’aux os. Par ailleurs, sachez que votre interlocuteur est également dans la même situation. Donc, restez zen. En effet, lors du premier rencontre amoureux, l’interlocuteur jugera la façon de s’habiller, de se comporter et de parler. En fonction de vos gestes, il décidera de sortir avec vous ou pas. Outre les tenues vestimentaires, le lieu de rencontre et le comportement à adopter, bien choisir les sujets à aborder lors de la conversation fait partie des enjeux à considérer. Par ailleurs, pour bien entamer la rencontre, il faut positiver, quoi qu’il se passe. Mettez toujours en tête que vous allez passer une bonne soirée en amoureux, et réjouissez-vous d’avoir cette belle occasion de faire une belle connaissance.

2. Les conversations à éviter.

Pour qu’un rendez-vous amoureux soit un succès, il faut également connaitre les sujets de conversation à éviter. Religion, Politique, ancienne relation, argent, sexe ou boutique, même si vous êtes très intéressé par ces sujets, sachez qu’ils peuvent être agaçants. Évitez d’être rabat-joie ou de râler sur un sujet pendant la soirée. Cela peut se traduire comme des critiques du lieu de rencontre pour l’interlocuteur, et peut choquer aisément. Pour cette raison, il faut toujours montrer de la bonne humeur pour dévoiler une atmosphère agréable. Parmi les conversations « tue l’amour », évoquer le fait de vouloir avoir un enfant d’ici quelques temps pourrait refroidir votre partenaire. Ce sujet n’est pas à aborder au  premier rendez-vous. Entre autres, se lamenter, parler de souffrances, de douleurs ou de maladies vont alourdir le moment.

3. Portez toute votre attention à votre partenaire

Pendant la soirée en amoureux, concentrez-vous sur votre rencontre, pas aux autres femmes (hommes). Regardez bien votre interlocuteur quand il vous parle. Ne lui coupez pas la parole et ne changez pas de sujet quand il est en train de parler de ses opinions. Soyez toujours attentif et n’oubliez pas de lui faire deux ou trois compliments. Pour entamer une bonne complicité, restez cool et drôle, sans être vulgaire ni blessant. Conduisez-vous correctement, sans cachez votre personnalité. Les petits contacts physiques (toucher par la main ou le bras) sont également nécessaires pour montrer que vous voulez être plus proche de la personne.

Comment choisir son assurance automobile ?

assurance-auto1-1174461Bien choisir son assurance automobile est une décision à ne pas à prendre à la légère. L’assurance auto est obligatoire et ne se limite pas à la souscription d’une garantie. L’objectif est de bénéficier la meilleure couverture, adaptée aux besoins et au budget.

L’assurance automobile et les couvertures minimum légales

Mise en place depuis 1930, l’assurance auto est obligatoire. Ce qui signifie que toute personne ayant une voiture en circulation doit souscrire à un contrat d’assurance. Devant les assureurs qui proposent plusieurs options, mieux se renseigner sur le bon contrat qui répond parfaitement à ses besoins. En effet, le contrat d’assurance permet de protéger un véhicule en cas d’accidents ou de vols. Pour se faire, il faut établir un partenariat avec une compagnie d’assurances notoirement solvable et financièrement stable. Dans une assurance automobile, la formule minimum obligatoire est un contrat que tout propriétaire d’une voiture doit catégoriquement souscrire. Il s’agit de l’assurance « au tiers » (responsabilité civile). En effet, quelles que soient les responsabilités, le minimum obligatoire couvre les accidents corporels ou matériels que le conducteur a causés à autrui. Il ne garantit pas les dommages causés au véhicule assuré. En général, cette première formule proposée par tous les assureurs couvre les passagers de la voiture, ainsi que la personne hors de la voiture. L’assurance au tiers est la formule moins chère qui comporte également une garantie « défense recours », une « assistance véhicule » (en cas de vol ou panne), ainsi qu’une « garantie corporelle » (indemnité de dommages subis). Par ailleurs, les assureurs proposent d’autres formules supplémentaires pour une couverture complète. Les types de contrats souvent proposés par les assureurs sont « la formule tous risques », « tiers vol » et « tiers conforts ».

Les choix de l’assurance pour bénéficier plus de couvertures

Les options complémentaires en matière de couverture permettent de mieux protéger la voiture et son conducteur. Trouver une compagnie d’assurances qui propose des contrats moins chers est facile. La raison est qu’elle propose toujours la formule « au tiers ». Par ailleurs, le prix ne doit pas être le souci N° 1. Pour choisir un bon contrat d’assurance auto, l’essentiel est de sélectionner la compagnie qui présente des offres correspondant aux besoins. Celle-ci doit être en mesure de couvrir la voiture de manière adéquate après un accident à titre d’exemple. Le demandeur d’assurance doit déterminer précisément ses exigences en se référant à lui-même et sa voiture. De toute façon, une compagnie d’assurance compétente doit offrir des services de qualité et des conseils adaptés à chacun de ses clients. Il est également nécessaire de connaitre le  taux appliqué sur le devis d’assurance auto. Entre autres, la comparaison de prix (de taux) est aussi de rigueur, tout en privilégiant la notoriété de l’assureur. Cependant, le choix sera limité également par le budget du demandeur. À part les formules supplémentaires, l’assuré peut choisir parmi les options de garanties complémentaires, comme la garantie dommage corporel, la protection juridique et la garantie « dommages tous accidents ». Le meilleur choix varie en fonction de la garantie sécurité que l’assuré veut avoir, ainsi que les couvertures qu’il veut bénéficier.

En Savoir +

Conseils pour contester les Procès-verbaux automobile

conseils-pour-contester-les-procc3a8s-verbaux-automobile-5216081Les procès-verbaux automobiles font partie des injonctions les plus contestées. En effet, peu de gens sont disposés à payer les amendes fixées par ces dernières. Le présent article donne quelques conseils pour contester efficacement les procès-verbaux.

Démentir la présence au volant

Généralement, un procès-verbal s’accompagne de justificatifs comme une photo pour confondre le contrevenant. La plupart du temps, les photos prises par les radars sont floues, ce qui joue en la faveur du conducteur. Dans le cas où la photo ne permet pas d’affirmer avec exactitude l’identité de conducteur, une contestation est toujours possible. Pour le cas d’un véhicule volé, il est impératif de se munir d’une déclaration de vol pour contester le procès-verbal. Si le véhicule a été vendu, un acte de cession en bonne et due forme fera l’affaire. Dans certains cas, d’autres justificatifs prouveront l’improbabilité de la présence de la personne en question : billets d’avions, factures d’hôtels, …

Vérifier la conformité du procès-verbal

Normalement, un procès-verbal qui n’est pas rempli peut faire l’objet d’une contestation. Les points suivants sont ceux sur lesquels surviennent souvent les erreurs : le numéro d’immatriculation du véhicule, la date de l’infraction, la signature du verbalisateur, et la localisation exacte de l’infraction. Un procès-verbal est également contestable s’il y a une erreur sur la vitesse indiquée, ou quand le radar n’est pas indiqué clairement.

Porter son attention sur le retrait des points du permis

La plupart des infractions sont passibles de retrait de points sur un permis de conduire. Toutefois, avant de procéder à ce retrait, l’agent verbalisateur est tenu d’informer le contrevenant de la procédure. Dans le cas contraire, le retrait de points effectif sera annulé. Le retrait de points sera notifié dans le permis de conduire ou sur le procès-verbal délivré.

Se rendre sur les sites spécialisés

Actuellement, plusieurs sites viennent en aide aux personnes souhaitant contester leurs procès-verbaux pour infraction sur la route. Selon le cas, ils proposent de rédiger directement un exemplaire de lettre de contestation correspondant au procès-verbal contesté (retrait de points ou amende). Sinon, ils proposent des lettres types de contestation que le contrevenant pourra utiliser.

Accorder une attention particulière aux amendes majorées

Il est possible, en cas d’amendes majorées, de contester celles-ci, si le contrevenant n’a pas eu connaissance de l’amende initiale. Dans ce cas, il doit être en mesure de prouver le fait qu’il ignore l’existence d’une amende originale. Tout justificatif d’absence est recevable : billet d’avions, factures d’hôtels, acte de vente, déménagement, …

Conclusion

En résumé, contester un procès-verbal et éviter le retrait de points est tout à fait possible. En général, une contestation appuyée par des justificatifs a plus de chances d’aboutir. Autrement dit, les contestations doivent être conformes aux dispositions légales, pour être recevables. Enfin, si le contrevenant reconnaît ses torts et est disposé à payer, il pourra bénéficier d’une minoration de celle-ci, si elle est acquittée dans les 72 heures qui suivent la verbalisation. Évidemment, une amende payée au-delà du délai légal se verra majorée d’une pénalité de retard.

Pourquoi investir en SCPI ?

the-house-in-human-handsEn termes de placement sûr, l’investissement immobilier est un domaine très convoité par les investisseurs français. Entre autres, l’investissement sur les fonds immobiliers ou en SCPI est une autre alternative possible au cas où l’acquisition d’un bien immobilier s’avérerait un peu difficile. De quoi s’agit-il et quels sont les avantages à espérer ?

L’investissement en SCPI

Bien préparer la retraite et assurer un avenir plus serein sont les raisons qui poussent beaucoup de Français à s’investir dans l’immobilier locatif. Ce dernier est une véritable valeur refuge à décider. En raison du prix actuel des biens immobiliers en revanche, nombreux préfèrent se tourner vers l’achat de fonds immobiliers ou des parts de SCPI (Société Civile de Placement Immobilier). Investir en SCPI consiste à s’associer et à placer de l’argent auprès de cette société civile, qui se chargera d’en faire générer des bénéfices. En effet, les montants versés à la SCPI servent à l’acquisition d’un ou de plusieurs biens immobiliers (commerces, logements, bureaux, locaux touristiques…), destinés à la location. En contrepartie, les investisseurs obtiennent des parts sociales et sont considérés comme associés aux fonds ou à la société. Une autre société de gestion gère pour les comptes des actionnaires, la totalité du patrimoine en question. Pour ce type d’investissement appelé « Pierre-Papier », les membres touchent des revenus réguliers relatifs à la quantité de leurs parts, lors de son exploitation. Il s’agit d’une quote-part des loyers (sous forme de dividende) encaissés annuellement après déduction de tous les frais (assurances, entretiens, travaux, gestions locatives, impôts, …). Lors des cessions des parts, chaque investisseur peut également augmenter le profit de son investissement en effectuant la « plus-value ».

Les avantages d’investir en SCPI

La SCPI offre plusieurs catégories de possibilités avec des avantages divers en termes d’investissement en « Pierre Papier ». Elle permet aux investisseurs d’exploiter leurs épargnes dans plusieurs villes différentes, ou à l’étranger, en convoitant différents types d’immeubles (logements, bureaux, commerces). Contrairement à l’investissement de biens immobiliers classiques, il est possible d’acquérir des parts, seulement en investissant 10 000 €. De plus, l’investisseur a la tranquillité absolue et se contente tout simplement d’encaisser ses revenus, sans besoin de se creuser la tête sur la gestion de son investissement. En effet, c’est l’entreprise de gestion locative qui s’engage à gérer et à valoriser le patrimoine des associés. Le type de placement en SCPI se présente sous 6 catégories différentes. Il s’agit des SCPI internationales (patrimoine à l’étranger), des régionales, des « murs de magasins » (commerce), des classiques diversifiées (tout type d’immeubles), des plus-values (cessions des parts-loi 48) et des SCPI fiscales (avantage fiscal). À travers ces possibilités, l’exploitation locative des fonds SCPI permet une rentrée régulière de bénéfices. Il est à savoir que les SCPI sont également régies par un cadre légal et réglementaire, qui garantit la sécurité de l’investissement. De plus, la souscription d’investissement en SPCI optimise l’accès de l’investisseur sur les marchés de l’immobilier (offre territoriale, marché de l’immobilier d’entreprises, investissement de grandes agglomérations, …). Grâce à la note d’information, chaque investisseur détermine le type de placement qui lui convient.

Astuces pour économiser sur les billets d’avion

Vous aimez voyager, mais n’avez pas les moyens de partir aussi souvent que vous le souhaitez ? Économisez sur un des principaux postes de dépenses, achetez vos billets d’avion moins cher grâce à ces quelques astuces.

Réservez (très) longtemps à l’avance…

Si vos dates de congé sont déjà connues et fixes, réservez le plus tôt possible. Plus loin vous partez, plus proactif vous devez être. Pour référence, pour un vol long-courrier, il faut vous y prendre au moins 8 mois à l’avance, voire un an pour bénéficier des meilleurs tarifs ! Par ailleurs, un aller-retour est toujours moins onéreux qu’un aller et un retour pris séparément. Si vous êtes organisé(e) et prévoyant(e), cette formule est faite pour vous !

… ou achetez au dernier moment

Et si au contraire, vous n’avez pas de destination précise, profitez des plans de dernière minute, des compagnies bradent leurs dernières places libres ou celles qui viennent de se libérer pour optimiser le coût du vol. Préparez votre sac de voyage et tenez-vous prêt, une offre alléchante peut toujours se présenter à l’improviste.

Voyagez au bon moment…

La saisonnalité est un critère-clé. En Europe, l’été est la période des tarifs élevés. En Asie, la saison des moussons vous permet de bénéficier des prix les plus bas tandis qu’aux États-Unis, les jours suivant les fêtes de fin d’année sont les plus propices. Pour la plupart des pays, les périodes des vacances, des fêtes ou les jours fériés sont les plus chers.

Le jour de la semaine – hors week-end, évidemment – compte aussi, ainsi que l’heure de départ du vol. Les heures « creuses » se situent tôt le matin, durant la pause-déjeuner et tard le soir, ces vols sont généralement plus tranquilles.

… ou hors saison

Si vous n’aimez pas les endroits bondés de touristes, ça tombe bien, partir hors saison est aussi intéressant pour votre billet d’avion que pour le séjour. Si vous n’avez pas d’enfants, évitez les vacances scolaires, vous avez tout à y gagner !

Comparez bien les prix…

Grâce à Internet, vous avez à disposition des comparateurs de vols et des prix de billets d’avion sur des sites gratuits et accessibles 24 h/24. Il suffit de définir vos critères de recherche et en quelques instants, ils vous affichent les meilleures offres valides, y compris les promotions.

… et choisissez judicieusement le moment de l’achat

Les tarifs en ligne sont extrêmement fluctuants. De manière générale, les prix appliqués sont plus bas durant les mois de janvier, février et septembre. Evitez le week-end, jours où les tarifs sont en hausse, sans doute parce que tout le monde dispose de plus de temps pour réfléchir et faire ses recherches.

Adressez-vous aux compagnies low cost,

Les compagnies low cost (à bas coût)  proposent des tarifs défiant toute concurrence (attention cependant aux frais annexes qui peuvent saler la note). Le confort et la franchise bagage sont souvent limités, le service à bord réduit au strict minimum… Rien d’insurmontable cependant pour de courtes distances à l’intérieur des frontières de la France ou de l’Europe. Assurez-vous toutefois de ne pas avoir affaire à certains prestataires étrangers inscrits sur la liste noire, car les prix réduits peuvent impliquer un danger. Une liste mise à jour est disponible sur ce lien : http://ec.europa.eu/transport/air-ban/list_fr.htm.

…aux agences de voyages du web…

Certaines agences spécialisées offrent des forfaits de voyage ou de billets à des tarifs exceptionnels. Généralement, sur la Toile, les commissions et frais de dossiers sont moindres, ce qui se répercute sur le prix.

… ou rendez-vous sur les sites de ventes aux enchères

De nombreux voyagistes proposent des ventes aux enchères sur Internet pour les vols au faible taux de remplissage, ou sur lesquels il reste quelques sièges libres. D’autres sites sont réservés aux transactions entre particuliers qui s’y mettent aussi pour récupérer au moins une partie de leur argent s’ils ont un empêchement soudain et que le billet est non-remboursable. Comme ils veulent absolument s’en débarrasser, ils sont prêts les céder à des prix sacrifiés.

Ne prenez pas d’assurance inutile…

Avant de souscrire une assurance voyage spécifique qui fera monter le montant de la facture, assurez-vous que votre contrat de carte bancaire ou d’assurance habitation n’inclut pas déjà cette garantie.

… et vérifier les taxes

Attention aux taxes, rarement affichées sur les sites, où le prix HT est plus attractif pour les internautes, car il arrive que leur montant égale pratiquement le prix du billet.

Enfin, utilisez le « Cashback » pour vos billets d’avion

Acheter sur les sites de Cashback ou achat rémunéré est un autre moyen d’obtenir une réduction supplémentaire.

Pourquoi investir dans les options binaires ?

h12-4310409Aux États unis qu’en Europe, l’option binaire devient de plus en plus en vogue en termes d’investissement boursier sur Internet. Pour en tirer largement profit, il faut se montrer intelligent, en adoptant les bonnes stratégies. Pourquoi investir dans les options binaires peut-il être avantageux ?

Fonctionnement de l’option binaire

Les investisseurs débutants se lancent de plus en plus dans les options binaires pour gagner facilement et rapidement de l’argent. Par définition, l’option binaire est un nouveau moyen d’investissement boursier en ligne. Quand on parle de trading sur option binaire, cela signifie « gain ou rien » en pariant sur la baisse ou la hausse d’une action pendant une durée déterminée (10 à 15 minutes). Les différents types d’options binaires (No Touch, Asse tir Nothing, Double-one et One Touch) peuvent procurer des profits intéressants pour les investisseurs. Quel que soit le choix, le but est d’adopter les bonnes stratégies pour estimer et parier sur les bonnes prévisions. Avant de se lancer à ce business virtuel, il faut trouver un broker (courtier) sérieux. Pour les débutants, comparer les brokers disponibles en ligne afin de vérifier leur crédibilité est la première chose à faire. Trouver les plateformes qui proposent des modalités de trading plus intéressantes que les autres aussi peut aider. Pour ce faire, il suffit de détecter le dépôt minimum, le bonus et les méthodes de retrait de gain.

Les avantages d’investir dans les options binaires

Depuis plus de 2 ans, les Américains et les Européens ont fait l’expérience des investissements sur les options binaires. Certains ont gagné beaucoup d’argent, mais il y en aussi ceux qui ont perdu. De plus en plus de traders et d’investisseurs au monde s’y intéressent, grâce à sa facilité d’accès et les avantages qu’elles procurent. Investir de l’argent en prédisant les tendances d’une action est simple, mais  demande de l’intelligence pour en tirer tous les profits. En effet, l’investissement sur l’option binaire est très particulier et offre des bénéfices très élevés en termes de ROI (Return On Investment). S’attendre à gagner entre 65% à 81% de sa propre mise est une possibilité. Ce sont des placements à court terme qui peuvent se faire en quelques minutes, jours ou semaines. Par ailleurs, ils garantissent toujours des retours. Savoir exactement combien on peut espérer à gagner ou à perdre sera connu avant de parier de l’argent. Cela permet d’aider à analyser et à limiter le taux d’investissement. De plus, rater les résultats sera impossible. La facilité de son fonctionnement est un atout capital, surtout pour les traders débutants. Il suffit pour eux de déterminer la tendance à court terme. Cela paraît beaucoup plus simple que d’investir sur des actions, dont la rentabilité et la stabilité se mesurent sur le long terme. Entre autres, l’investissement sur option binaire ne génère pas de commissions et la somme minimum à investir est très faible. La meilleure façon de trader les options en tout cas est de faire un investissement progressif, et aussi de se confier à des brokers de grande notoriété.