10 conseils pour demander une augmentation

10-conseils-pour-demander-une-augmentation-2Même dans une conjoncture économique incertaine, chaque salarié a le droit de demander une augmentation de salaire. Par ailleurs, il faut le faire au bon moment et à bon escient, pour éviter de passer les mauvaises surprises. Voici 10 conseils pour convaincre votre entreprise de donner faveur à votre demande.

1. La demande au timing parfait

Pour solliciter une augmentation de salaire, il faut choisir le bon moment. Certaines entreprises détiennent des conditions internes relatives à ce genre de demande. Par ailleurs, si votre entreprise n’en a pas, l’idéal est de profiter du bilan ou de l’évaluation annuelle.

2. Attendre le bon moment

Pensez à déposer votre négociation de nouveau salaire au moment où votre manager est plus réceptif. Le fait d’accoster votre supérieur dans son bureau à la fin de la semaine, ou de lui évoquer le sujet dans le couloir, n’est pas très professionnel. Sollicitez plutôt un rendez-vous auprès de l’administration ou par mail.

3. Les motifs de demande

Avant d’aborder le vif du sujet, restez évasif sur les raisons de votre négociation. Focalisez la conversation sur l’état de lieux de votre travail et des avantages connexes, avant de parler du salaire. Comme cela, votre chef sera plus tolérant.

4. Connaître votre valeur par rapport aux autres

Prendre en compte les éléments extérieurs est une étape essentielle avant de demander une augmentation de salaire. Pour qu’elle soit réaliste, analyser les salaires des collaborateurs ayant la même fonction que vous. Par ailleurs, il faut peaufiner des arguments consistants.

5. Analyser le marché

Il est très intelligent de consulter les salaires moyens appliqués pour le poste dans les enquêtes réalisées par les cabinets de conseil en rémunération. Pour ce faire, vous devez prendre en compte, le profil, l’expérience demandée, les missions et la localisation.

6. Préparer les arguments

Une demande d’augmentation prévale la bonne performance ou l’investissement productif que vous avez réalisé pour votre entreprise. Si vous avez un large dépassement par rapport aux objectifs, vous êtes dans la bonne voie. Vous devez savoir chiffrer votre utilité, avec tous vos projets réussis.

7. Jouez sur la fourchette salariale

Soyez sûr de ce que vous voulez obtenir. A partir des analyses que vous avez faites lors de l’étude de marché, calculez votre juste prix. Bien sûr que votre manager va retenir le chiffre plus bas. Donc, vous devez vous montrer plus habile pour négocier le bon prix (Exemple : pour obtenir 5 %, proposez 8 %).

8. Négocier l’augmentation

Au jour J, entrez dans le vif du sujet sans oublier de montrer vos perspectives d’avenir (responsabilités, investissement). Sachez que l’entreprise ne peut pas vous accorder une augmentation de salaire immédiate. Ainsi, à vous de fixer une date de réponse, tout en restant raisonnable.

9. En cas de refus

À tout moment, vous devez faire face à une réplique négative de la part de votre manager. Dans ce cas, focalisez votre plan dans les avantages annexes (participation, commission, tickets resto, etc).

10. En cas de réponse positive

Ce n’est pas une chose facile d’obtenir une augmentation au-delà de 5 %. Si vous êtes arrivé au but, c’est grâce à votre professionnalisme. Remerciez votre chef, tout en renouvelant votre engagement envers l’entreprise.

5 aliments detox à consommer régulièrement

5-aliments-detox-c3a0-consommer-rc3a9gulic3a8rement-3146585A l’heure actuelle, la désintoxication est devenue un phénomène mondial à cause de la propagation de l’alimentation moderne et trop industrialisée. Surpoids, troubles digestifs, insomnie, problèmes cutanés, infections urinaires, … les symptômes sont nombreux et peuvent s’avérer dangereux. Pour y remédier, une à trois cures de détox par an sont nécessaires, afin que l’organisme retrouve son équilibre. Voici une liste de 5 aliments detox que vous pouvez consommer régulièrement.

1. Les betteraves

Véritable allié minceur et detox, les betteraves contiennent un mélange unique de produits chimiques naturels (phytochimiques), et des minéraux qui contribuent à la suppression des déchets toxiques. Il s’agit de la Méthionine et de la Bétadine, qui combattent les toxines, tout en éliminant les acides gras. Ce sont de véritables purificateurs de sang qui stabilisent l’équilibre acido-basique (pH dans le sang). À part leur capacité de nettoyer le foie, ces éléments bénéfiques aident également à stimuler l’apport d’oxygène dans les cellules du corps. Ce qui traduit la betterave en une excellente cure santé.

2. Les tomates

Exceptionnellement riches en potassium, les tomates contiennent également du lycopène. Cet élément rouge vif est un véritable antioxydant efficace qui réduit le risque de la prostate, les problèmes d’estomac et certains cancers. En effet, l’acidité des tomates stimule la sécrétion des sucs digestifs. Ceci facilite l’élimination des déchets toxiques intérieurs et extérieurs. En jus, en purée ou en conserve, vous pouvez à tout moment profiter de leurs bienfaits pour rester au meilleur de votre forme.

3. Les artichauts

Pour une cure detox plus opérante, intégrez les artichauts dans vos alimentations quotidiennes. En fait, ils présentent une bonne dose de magnésium et de minéral, qui permet de stimuler le sommeil, l’humeur et les stress de la vie. De plus, leur teneur élevée en fibres engendre une sensation de plénitude. Ceci limite l’appétit et contribue à la conservation d’une bonne digestion. Entre autres, très riches en potassium, les artichauts ont également des propriétés diurétiques. À consommer crus ou cuits.

4. Les choux

Les choux font parties des légumes les plus utilisés en cure de detox. En effet, ils contiennent de nombreux composants antioxydants qui aident le foie dans la décomposition des excès de graisses. Les choux permettent également de purifier les intestins et apaiser l’estomac. Ses propriétés antibactériennes et antivirales assurent un nettoyage parfait de l’organisme. Il est à savoir que les choux montrent une activité de désintoxication très puissante, dont la neutralisation de certaines des toxines nocives pour l’organisme. Choux rouges, choux-fleurs, ou brocoli, la famille du chou est un aliment detox facilitant le drainage du foie et bénéficie d’une action préventive contre certains cancers.

5. Les fenouils

Hypocalorique et très riche en fibres, le fenouil est également une sorte de légume qui peut procurer une sensation de plénitude. Ainsi, il limite l’envie de manger des aliments très caloriques. À part son bulbe, ses feuilles et ses graines contiennent des éléments antioxydants, souvent utilisés dans les tisanes, afin de régulariser les troubles digestifs. Préparé dans une soupe, en papillote ou en tartelettes, le fenouil est une chasse aux toxines très efficace, très conseillée après les jours de fête.

Vous perdez de l’argent tous les jours. La solution du Rachat de Crédit

vous-perdez-de-largent-tous-les-jours-la-solution-du-rachat-de-credit-2De nombreux individus se retrouvent dans une situation de surendettement à cause de leurs crédits. Devant de telle situation, le Rachat de Crédit est une belle solution.

Qu’est-ce que le rachat de crédits ?

Appelé également regroupement de prêts ou consolidation de prêts, le rachat de crédits fonctionne sur un principe simple : rassembler en un seul prêt tous les crédits opérés afin d’alléger les mensualités de remboursements. Concrètement, au lieu de payer plusieurs mensualités à des échéances différentes, vous n’avez plus qu’à faire face à un seul remboursement sur une échéance renégociée à votre convenance. Le rachat de crédit ne fait pas de distinction quant aux prêts à regrouper. Vous pouvez consolider ensemble crédit immobilier et crédit de consommation, sans problème. Toutefois, des offres particulières vous sont proposées afin de faciliter votre rachat. A titre d’exemple, le rachat de prêt de consommation se destine aux crédits tels que les prêts relatifs aux travaux d’aménagements, ou les prêts pour l’achat d’une voiture. Le rachat de crédit hypothécaire pour sa part, consiste à rassembler des prêts en un crédit ayant les caractéristiques d’un crédit immobilier (durée de remboursement plus longue).

Qui peut bénéficier ce rachat de prêts ?

Dès que le besoin se fait ressentir, et que la perte d’argent quotidien vous guette, vous pourrez solliciter un rachat de crédit. Le regroupement de prêts est une solution à laquelle tout le monde peut souscrire. Il importe de rappeler cependant que si vous figurez au FICP, vous risquez de voir votre demande refusée. Évidemment, les interdits bancaires ne pourront pas obtenir un rachat de prêt. Dans la pratique, l’établissement de crédit portera son attention sur les points suivants : votre solvabilité, votre situation civile et vos avoirs. Concrètement, vous devez pouvoir justifier votre capacité de remboursement (vos mensualités doivent être inférieures à 35% de vos revenus). Concernant vos avoirs, ils seront considérés en tant que garanties de vos prêts. Seuls les bâtiments entièrement terminés et non commerciaux peuvent faire l’objet de garantie. En outre, si vous avez déjà effectué une démarche de rachat de crédits une première fois, une seconde démarche sera possible. Il faut cependant que ces deux démarches soient espacées d’un an, au minimum.

Le Rachat de prêts : vos avantages

En effet, le rachat de prêts est une solution à vos soucis financiers, tant que vous faites bien vos analyses avant de choisir l’organisme prestataire. Voici en résumé les avantages caractérisant le regroupement de crédits. La renégociation du taux d’emprunt vous permettra de réduire considérablement vos mensualités. Selon le cas en outre, vous pourrez rallonger ou raccourcir la durée de vos remboursements. Il faut néanmoins rappeler que le montant des mensualités diminue si la durée de remboursement augmente, et vice-versa. Cette proportionnalité inversée est à garder à l’esprit. Par ailleurs, puisque tous vos crédits ont été regroupés, vous n’aurez plus qu’un seul et unique créancier, une seule mensualité et une seule échéance. Enfin, vous n’aurez plus l’impression de perdre de l’argent, vu que la consolidation de crédits a surtout été mise en place pour aider les personnes en difficulté financière.

80 % des citoyens pourraient payer moins d’impôts grâce à la défiscalisation

payer-moins-dimpots-grace-a-la-defiscalisationLes impôts peuvent être étiquetés de « mal nécessaire ». La majorité rechigne généralement à les payer, et les investisseurs les considèrent comme un frein à leurs activités. Or, ils sont nécessaires dans plusieurs domaines (entretien des services publics, paiement des fonctionnaires). Cependant, en se référant à la défiscalisation, 80 % des citoyens pourraient payer moins chers leurs impôts. Explication.

Rappel sur la défiscalisation

La défiscalisation regroupe les mesures précisées dans la loi, qui autorise un contribuable à solliciter une diminution de son impôt sur le revenu. La défiscalisation s’apparente ainsi à un allègement du poids fiscal. Ces dispositions touchent généralement un secteur particulier (placement immobilier en outre-mer ou de la réhabilitation des patrimoines immobiliers). La défiscalisation s’effectue sous certaines conditions strictement encadrées par la loi. Épargner ou se créer un capital fait partie des objectifs de la défiscalisation, à côté de la réduction d’impôts.

Qui sont concernés par la défiscalisation ?

Personne n’est exclu de la défiscalisation. La défiscalisation ne fait pas de distinction sur les individus, mais sur les domaines dans lesquels ils sont présents. Lorsque la défiscalisation est évoquée, les investisseurs immobiliers viennent immédiatement à l’esprit. En France, dans les territoires et les départements, l’immobilier représente un placement où la défiscalisation demeure la plus effective. En effet, inciter à investir dans le domaine de l’immobilier fait partie du programme étatique. Dans la pratique, les investisseurs bénéficient d’une réduction d’impôts de 18 % (29 % en Outre-mer) sur la valeur de leur bien immobilier sur 9 ans. Les personnes ayant entrepris des travaux de réfection, de réhabilitation de bâtiments anciens, peuvent également demander une réduction de leurs impôts dans le cadre de la Loi Malraux.

Payer moins d’impôts en associant les niches fiscales

Chaque niche fiscale peut faire intervenir une réduction d’impôt ne dépassant pas 10 000 €. Afin de bénéficier davantage de facilités fiscales, le contribuable peut associer les niches fiscales entre elles. Il n’est pas rare de rencontrer des particuliers qui investissent dans l’immobilier, et adjoindre les limites de la défiscalisation de celui-ci avec les limites de 10 000 €. Il faut également rappeler que certains foyers fiscaux comme les placements immobiliers en outre-mer autorisent des limites de réductions annuelles plus élevées. Le tout est donc de savoir dans quelle niche fiscale se trouve tel ou tel domaine. Enfin, il importe de souligner qu’il existe des domaines dans lesquels la défiscalisation n’est pas plafonnée.

Quelques lois relatives à la défiscalisation

La loi Duflot, en remplaçant la loi Scellier, se destine aux Français investissant dans le domaine de l’immobilier. La diminution d’impôt s’élève à 18 % de la valeur du bien immobilier, celle-ci est de 29 % au sein des DOM-TOM (loi Duflot Outre-mer). La loi Bouvard, quant à elle, concerne une réduction d’impôt pour les personnes qui investissent dans les résidences de service. Cette loi concerne à la fois l’Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques et la TVA. Enfin, la loi Girardin prévoit une réduction d’impôt en fonction de la surface du bien immobilier.

Conseils pour investir en bourse

img_html_menu_1324717698-4591438La Bourse reste aux yeux de nombreuses personnes un moyen de gagner plus d’argent. Toutefois, pour réussir dans la Bourse, les avis des investisseurs expérimentés demeurent indispensables. Avec cet article, les conseils détaillés peuvent aider ceux souhaitent investir en Bourse.

Investir sur le long terme

Pour réussir dans la Bourse, il est généralement conseillé de capitaliser sur le long terme. Pour le cas d’une action, la hausse annuelle de la valeur se situe aux environ de 10%. Comme la hausse est souvent aléatoire, un investissement sur le court terme devient très risqué en revanche. Ainsi, capitaliser en bourse exigera au moins une présence sur plusieurs années pour être rentable.

Trouver des titres sûrs

L’investisseur devra s’atteler à chercher des titres sûrs. Autrement dit, les titres émis par les plus grandes sociétés et les entreprises de renom doivent être privilégiés. Cela s’explique par le fait que de telles entités sont aptes à garder leur rentabilité sur une période plus ou moins étalée dans le futur.

S’armer de patience

Il arrive qu’une valeur fasse l’objet d’une opération financière. Dans ce cas, l’intérêt est de garder les titres jusqu’au terme de l’opération. Le moment venu, la vente sera plus avantageuse, car il y aura probablement une surenchère sur le titre, représentant ainsi une plus value. Toutefois, il faut garder en tête l’échéance de l’opération financière en cours.

Trouver le bon moment

Il s’agit ici de la baisse ou de la hausse d’une valeur pour éventuellement acheter ou vendre un titre. L’erreur classique est d’attendre trop longtemps avant de prendre une décision. Il faut souligner que le pic de la valeur d’un titre et son seuil minimal ne sont atteints qu’une fois dans l’année. Autrement dit, effectuer ses transactions dans le meilleur des cas n’arrive pas souvent.

Se mettre au courant des tendances de la Bourse

Il ne suffit pas d’anticiper et de spéculer sur la Bourse. Le dynamisme de tous les investisseurs sur un même titre présage généralement une baisse de la valeur de celui-ci. Dans le cas contraire, des investisseurs réticents sur un  titre peuvent laisser penser à une appréciation future de la valeur.

Investir selon sa propre évaluation et ses convictions

Il est crucial d’investir selon ses propres convictions. Bien qu’il soit nécessaire de se tenir au courant des tendances générales des investisseurs, cela ne signifie pas obligatoirement agir comme eux. Un bon investisseur possède sa propre évaluation d’une situation donnée. Dans certains cas, prendre à contrepied les tendances peut s’avérer très fructueux.

Se méfier des marchés à tendance baissière 

Ces marchés se caractérisent par le fait qu’il n’y a que très peu d’acheteurs. La plupart des investisseurs présents désirent y vendre leurs titres. Logiquement, les titres perdent beaucoup de leurs valeurs.

Agir comme un associé responsable

L’acquisition des parts et des titres dans une entreprise ou une société donne à l’acquéreur un statut d’associé. De ce fait, il doit se tenir au courant du vécu de la société en consultant par exemple les états financiers de l’entreprise ou les rapports d’activités.

Conseils pour gagner de l’argent en revendant son or

vendre-son-or-6993348En ces temps de récession, toute rentrée d’argent est la bienvenue. Dans ce même ordre d’idée, revendre tout ou une partie de son capital aurifère peut s’avérer sources de bénéfices conséquents. Pour dégager le maximum de profits en revendant son or, les quelques conseils suivants peuvent être utiles.

S’informer sur le type d’or détenu

Le type d’or qui génère le plus de bénéfices à la revente est celui dont la pureté est maximale. Le nombre de carats est significatif pour estimer la valeur de l’or. Plus ce nombre est élevé, plus la qualité de l’or est assurée. La présence des poinçons est aussi une indication sur la qualité de l’or : la tête d’aigle signifie 18 carats, la coquille 14 carats, le trèfle 9 carats.

Se renseigner sur le marché aurifère avant toute transaction

Le métal jaune est considéré comme une valeur refuge. Toutefois, avant de mener une transaction, il faut estimer la valeur d’échange de l’or et sa cotation. Actuellement, le marché de l’or connait une hausse, aussi une revente d’or pourrait se révéler lucrative. En outre, lorsque la demande est inférieure à l’offre, la vente reste possible mais les bénéfices escomptés seront minimes.

Bien choisir le moment de la revente

Pour ce faire, il faut, dans un premier temps, se référer aux cotations du moment pour apprécier l’opportunité d’une vente ou pour faire des projections. Ensuite, s’informer sur la durée de la détention de l’or pour adopter la meilleure fiscalité. En effet, un bien détenu depuis plus de 12 ans est totalement exonéré en cas de revente.

Expertiser la valeur des bijoux

Actuellement, beaucoup de professionnels font profession d’évaluer la valeur réelle des biens en or des particuliers. Ces professionnels disposent des compétences et de l’expérience pour la meilleure estimation de l’or à vendre. De plus, cette procédure ne prend pas beaucoup de temps et est totalement sécurisée. L’expertise évalue l’état général de l’or et le respect des normes en vigueur (1/0.995 par exemple). Cependant, le client doit faire jouer la concurrence pour trouver les prestations au meilleur prix.

Préserver l’intégrité de l’or

L’or stocké chez un professionnel a, en règle générale, de meilleures chances d’être revendu. Ce type de stockage garantit la qualité de l’or, car l’intégrité de l’or y est préservée : poinçon, signature… Toutefois, l’or que les particuliers gardent chez eux devra rester sous scellés pour espérer une vente à meilleur prix.

Trouver un bon intermédiaire

La vente de l’or peut se faire de gré à gré, mais cela reste très risqué. Il est conseillé de faire appel à un intermédiaire pour sécuriser les transactions et pour obtenir un meilleur prix. De plus, ils doivent assurer la liquidation rapide de l’or pendant que les cours sont en hausse. Parmi les intermédiaires, le revendeur a le choix entre les fondeurs d’or, les acheteurs au comptoir ou ambulants, les boutiques physiques ou sur Internet. Un comparatif des  offres proposées s’impose pour voir les meilleurs prix. Ces intermédiaires achètent tout type d’or (bijoux, pièces, dents, …) mais certains achètent à de meilleurs prix, selon la nature de l’objet. A titre d’exemple, un joailler achètera des bijoux plus chers qu’un fondeur.

5 objets essentiels pour décorer votre jardin

Aujourd’hui, le jardin est un endroit où les mots esthétique et plaisir des yeux prennent tout leur sens. En effet, une bonne décoration extérieure personnalise grandement un jardin. Pour un jardin qui sort des sentiers battus, voici 5 objets déco incontournables.

Les sculptures et statues de jardin

Actuellement, plusieurs boutiques spécialisées mettent en vente ces objets pour décorer un jardin. Vous avez le choix entre diverses statues, fabriquées en granite, marbre, fer, ou autre. Côté design, bien que les statues orientales soient les plus recherchées, celles affichant une esthétique moderne ou plus traditionnelle font également un plus bel effet au milieu d’un jardin. En outre, les sculptures sont façonnées à partir des modèles les plus demandés : divinités grecques, colonnes, ou divinités indiennes. Toutefois, vous pouvez vous faire façonner le modèle de votre choix. Bref, les statues restent un objet incontournable pour décorer votre jardin.

Les fontaines et les jets d’eau

Les fontaines et les jets d’eau ont toujours été des éléments décoratifs très appréciés et continuent de l’être de nos jours. Au-delà de l’aspect purement esthétique, vous pouvez profiter du bruit de l’eau qui inspire à la détente. De plus, le clapotis de l’eau couvrira sans problème toutes les nuisances sonores environnantes. Par ailleurs, vous trouverez certainement chez le revendeur un large choix de modèles : fontaines en granite ou en marbre, jets d’eau éclairés, fontaine au design moderne ou fontaine murale. Évidemment, vous pourrez vous faire fabriquer un modèle inédit de votre choix.

Les mobiliers de jardin

Ne répondant plus uniquement à un besoin pratique, les mobiliers de jardin figurent parmi les éléments décoratifs. En effet, de par la variété de leur design, ils donneront un caractère original à votre jardin. Toutefois, avant d’acheter des mobiliers destinés à votre jardin, assurez-vous qu’ils répondent avant tout à un aspect pratique, et qu’ils restent confortables. Pour le côté esthétique, vous pourrez opter pour les meubles en métal, en osier, ou en bois. Les coussins et autres accessoires qui feront que vous serez bien à l’aise sont à considérer également.

Les nains de jardin

Les nains de jardin ont toujours fait partie des premiers éléments décoratifs du jardin. Aujourd’hui encore, il n’est pas rare de les rencontrer dans plusieurs propriétés. Il va sans dire qu’il s’agit ici d’un objet pratiquement incontournable du jardin. Ces nains se déclinent en plastique, en plâtre ou en résine, quelle que soit la taille préférée. Par ailleurs, il n’est pas difficile de les trouver, car même les magasins qui ne sont pas nécessairement spécialistes du jardinage les commercialisent.

Les lanternes et les luminaires

Les lanternes et les luminaires sont utilisés comme de véritables éléments décoratifs du jardin. Les modèles les plus classiques peuvent parfaitement se concurrencer avec les modèles les plus modernes. D’ailleurs, tout dépend du goût de chacun. En revanche, une lanterne design placée à proximité d’une lanterne à bougie peut donner une touche plus accueillante. En tout cas, avec les lanternes et les luminaires, le jardin peut devenir l’endroit le plus design de votre propriété. Un accessoire à la fois décoratif et indispensable.

5 villes à visiter absolument pour votre voyage au Pérou

5-villes-a-visiter-absolument-pour-votre-voyage-au-perou-2Le Pérou est la destination extraordinaire et pleine d’exotisme de l’Amérique du Sud. Pour que votre voyage à Pérou soit inoubliable, voici les 5 belles villes qu’il ne faut surtout pas rater.

1. Lima : la Capitale du Pérou

Pérou est un pays immense qui abrite des endroits fantastiques d’un coin à un autre. Afin de profiter au maximum de la beauté de ses paysages folkloriques, vous pouvez commencer la visite par sa belle capitale : Lima. C’est le « best of » des lieux qu’il ne faut pas manquer lors d’un voyage au Pérou. Dans la ville de Lima, les sites archéologiques, les architectures modernistes et coloniales, la gastronomie péruvienne et les ambiances nocturnes se mélangent pour dégager une originalité authentique. Une vraie splendeur !

2. Cuzco : la vallée sacrée des Incas

Dans la région de Cuzco, la vallée des Incas est un site incontournable à découvrir sans hésitation, lorsque vous arrivez au Pérou. Pour ceux qui cherchent le dépaysement total avec des aventures hors du commun, cette vallée recouvre les ruines à l’époque inca. La vallée sacrée des Incas est l’une des 7 merveilles du monde que vous devez voir lors de votre voyage au Pérou. En même temps, vous pouvez également contempler les paysages spectaculaires du palais de Huayna, de Machu Picchu, du Pisac, ou de la cordillère des Andes.

3. Puno : le lac Titicaca

Pour ceux qui ont déjà voyagé au Pérou, beaucoup n’ont pas résisté à la splendeur de la ville de Cuzco et de Machi Picchu. Par ailleurs, ce pays aux mille merveilles vous réserve une découverte hallucinante. Il s’agit du fameux Lac Titicaca, situé dans la région de Puno. Il est reconnu mondialement et procure un instant digne de vos grands rêves, à travers ses îles flottantes. Puno est une région splendide aux couleurs naturelles et exotiques.

4. Arequipa : la ville blanche

Dans le ciel d’Arequipa, le soleil brille pendant plus de 300 jours. Surnommée la « ville blanche », elle est la deuxième ville du pays très plébiscitée par les touristes. La couleur calquée à son surnom vient des pierres blanches qui forment les monuments et les architectures de la ville. Lors de votre passage dans cette ville lumineuse du Pérou, n’oubliez pas de visiter l’impressionnant monastère de Santa Catalina, le Canyon de Colca et le Volcan Misti.

5. Huaraz : des paysages paradisiaques

Les amoureux et les aventureux ne doivent absolument pas manquer cette ville active de Huaraz au Pérou. Avec ces chaines montagneuses enneigées et ses paysages à couper de souffle, rien ne vaut un voyage de rêve comme tel. Huaraz est une ville paisible et pittoresque, située entre la cordillère noire et la cordillère blanche, dans la région de Callejon de Huaylas. Découvrez également ses beaux lacs aux couleurs turquoise, ainsi que le pic de Huascaran (6700 mètres d’altitude).

Conseils pour mieux vendre ses bijoux en or

conseils-pour-mieux-vendre-ses-bijoux-en-or-9018244Avec la crise et la conjoncture actuelle, l’or est au meilleur de son cours et donc, un moment propice pour vendre ses bijoux en or. Plusieurs possibilités se présentent pour liquider ces joyaux. Avec le nombre illimité d’échoppes, d’organismes et des sites spécialisés au rachat d’or en revanche, les arnaques ne manquent pas. Les conseils suivants permettent aux particuliers de faire une bonne affaire lorsqu’ils décident de vendre leurs bijoux en or.

Estimer la valeur de ses bijoux en or

Le cours de l’or ne cesse d’augmenter et cela envoute de plus en plus de margoulins. Les particuliers veulent également avoir de l’argent en liquide en ce temps de crise, et se précipitent de vendre leurs vieux bijoux en or. Afin d’éviter de se faire avoir lors de la vente de vos bijoux en or, l’estimation de leur valeur est nécessaire. L’évaluation préalable de son prix permet de se renseigner sur le prix proposé par les enseignes. Pour ce faire, les évaluateurs experts estiment la valeur de l’or en fonction de son poids (c’est-à-dire, l’Or contenu dans les bijoux) et de sa pureté (carats), mais non pas en fonction de sa marque ou de ses parures. Ils font donc référence au cours de l’or au moment de la demande (cours officiel sur le Marché International de Londres). Pour vendre ses bijoux en or, les acheteurs dans la plupart des cas ne s’intéresse pas à leur valeur numismatique.

Où vendre ses bijoux en or ?

Après l’évaluation de la valeur de l’or contenu dans les bijoux, le particulier peut choisir entre un bijoutier, organisme de rachat d’or, banque, site spécialisé, ou bureau de change pour vendre ses biens. Par ailleurs, il doit tenir compte des exigences et des frais liés aux transactions. L’idée est de trouver des établissements professionnels exemptés d’arnaques. Le choix de les vendre auprès d’une banque engage le vendeur à payer des frais de transaction élevée. Ce qui n’est pas très adapté pour les particuliers en quête de liquidité immédiate. La vente d’or en bourse est plutôt pour les grands investisseurs.

L’alternative la plus avantageuse est de vendre ses bijoux en or auprès des bijouteries, joailleries ou orfèvreries localisés dans le registre de commerce, et qui disposent d’un « livre de police achats-vente ». Bien évidemment, le prix qu’ils proposeront pour les bijoux en or ne sera pas identique au prix de l’Or en bourse. Par ailleurs, la meilleure chose à faire aussi est de comparer les propositions avant de les liquider. La vente de bijoux en Or auprès des sites spécialisés en rachat d’Or en ligne est aussi très simple et rapide. Les transactions se font par courrier postal sécurisé et le vendeur bénéficie d’une assurance (allant jusqu’à 50 000 €) pour l’envoi de ses bijoux. La société envoie une réponse avec un prix correspondant à la valeur des joyaux. Si le prix n’est pas satisfaisant, le vendeur peut renvoyer la proposition et récupérer ses bijoux en Or.

Crédit immobilier : les dangers de souscrire un prêt à taux fixe

crc3a9dit-immobilier-les-dangers-de-souscrire-un-prc3aat-c3a0-taux-fixe-3297284Devant l’envie d’avoir son propre patrimoine, une personne peut souscrire à un crédit immobilier. Il peut avoir facilement une réponse positive, tant que son profil corresponde aux exigences de son organisme financier. Avant de signer le contrat, cet organisme fera choisir entre le taux fixe et le taux variable. Ceux qui recherchent la sécurité d’emprunt et la maîtrise du budget choisissent le taux fixe. Cependant, cette souscription à un crédit hypothécaire à taux fixe présente des dangers qui méritent votre attention.

Le système de l’emprunt à taux fixe

Pour l’acquisition d’une propriété, une personne peut souscrire à un prêt et choisir entre le taux de remboursement fixe, variable ou capé. En ce qui concerne le prêt à taux fixe, les échéances peuvent être constantes, progressives ou modulables, en fonction de la rentrée d’argent de l’emprunteur. Nombreux sont les emprunteurs qui préfèrent ce prêt pour sa simplicité et son gage de sécurité. En effet, le taux d’intérêt reste identique jusqu’au bout du crédit, quelle que soit la fluctuation sur le marché. Pour ce type de prêt, le taux est fixé par l’organisme financier, selon le taux d’intérêt en vigueur (indexé par l’Obligation assimilable du Trésor) au moment de la souscription.

Les dangers par rapport aux offres à taux fixe

Même si le taux fixe est plus lisible que le taux variable, l’emprunteur peut se trouver dans un piège plus ou moins déplorable. En effet, il doit être au courant que, plus la durée de remboursement se situe sur le long terme, plus le taux d’intérêt à payer sera trop élevé. Entre autres, l’emprunteur doit aussi tenir compte de la pénalité de remboursement anticipé, qui peut être différente d’une banque à une autre. En fait, les pénalités sur le paiement du capital restant dû peuvent atteindre 2 à 3 % du montant total. À titre d’exemple, en cas de revente ou d’une rentrée d’argent, l’emprunteur qui souhaite s’acquitter la totalité de ses dettes en un seul remboursement doit payer une pénalité plafonnée à 6 mois d’intérêt. Dans la plupart des cas, le montant pourra s’avérer désorbitant.

Les dangers liés au marché

Afin de devenir propriétaires d’un bien immobilier, la grande partie des emprunteurs optent pour ce choix classique qu’est le prêt hypothécaire à taux fixe. La sécurité de l’emprunt à taux fixe peut être palpable sur le long terme. Par contre, sur le court terme, une hausse ou une baisse des taux est moins plausible. Lorsqu’une personne souscrit à un crédit immobilier à taux fixe, elle prévoit que les taux du marché seront à la hausse à l’avenir. Dans ce cas, si celui-ci se voit à la baisse, l’emprunteur ne peut pas en profiter. Il sera obligé de rembourser le même taux d’intérêt contracté lors de la souscription au prêt. Même si le taux reste bas pendant longtemps, il continue à payer un taux élevé jusqu’à la fin de son crédit, sauf en cas de recours à une renégociation de crédits.